Plonger autour des récifs coralliens de la mer rouge et vous découvrirez le camouflage fantastique de ce poisson sur les zones sableuses entre les patates. A première vue, ce n’est pas difficile de deviner pourquoi on les appelle comme ça, une bouche allongée et plate, 2 yeux globuleux sur le dessus de la tête, une couleur beige marron et un air nonchalant.

Ils vivent entre 2 et 30 mètres de profondeur, généralement apprécié des photographes pour leur immobilité mais aussi pour le contraste des couleurs sur leur peaux et leur subtil changement de couleur. Leur camouflage est si sophistiqué que même leur yeux ont un iris particulier avec des cils à froufrous pour les aider à dissimulé le reflet de leur pupille et paraitre encore plus invisible. Immobile sur le sable, le crocodile se nourrit de petit poisson distrait passant à porté de museau mais également de petits crustacés qu’il trouve en fouinant dans le sable et qui varient un peu son alimentation. Seuls les poissons nettoyeurs peuvent s’approcher en toute impunité et garantissent l’hygiène dentaire de notre ami.

Nous ne connaissons pas grand-chose de leur activité matrimoniale. Ce que l’on sait, c’est que les juvéniles commencent leur vie en noir avant de développer leur marques distinctives et d’atteindre jusqu’à 50cm de long. C’est un poisson sédentaire que l’on trouve en Mer Rouge mais également en Indonésie et plus généralement dans le pacifique et l’océan Indien.

La prochaine fois que vous plongerez sur Shark et Yolanda, comptez combien vous pouvez en trouver, la plupart du temps autour des restes de l’épave.

Leur ressemblance avec le crocodile terrestre s’arrête à leur apparence (des mini crocodiles), les plongeurs peuvent les approcher en toute sécurité pour les photographier mais sans toucher !

Pin It on Pinterest

Share This

Share this post with your friends!

Shares