Une des espèces préférées des plongeurs, le poisson clown, bien plus complexe que son air innocent pourrait vous faire penser. La plupart des poissons clowns sont des habitants permanents de leur anémone, bien éloigné du portrait de Marlin (le père de Némo) parcourant les mers, ils s’éloignent rarement de plus d’un mètre de leur maison

Ils sont des nageurs incroyablement rapide, frustrant bien des photographes car ils bougent tout le temps et à une vitesse de 9.5 fois leur longueur par seconde (un nageur olympique, nage « seulement » 2 fois sa longueur par seconde). Le sexe dominant est la femelle (et oui) qui est le plus agressif lorsque les prédateurs ou plongeurs s’approchent. Normalement vous avez, un couple dominant, accompagné de plusieurs males non destiné à la reproduction. Quand la femelle meure le male dominant devient femelle … un détail que Disney a zappé en nous racontant l’histoire de Némo et de son papa Marlin. Les poissons clowns et leurs hôtes, les anémones, vivent en symbiose, chacun procurant à l’autre un élément fondamental. L’anémone possède des tentacules urticantes qui piquent les autres poissons et les humains, le poisson clown est protégé par une couche de mucus qui l’empêche de se faire piquer. En échange de son foyer protecteur, le poisson clown, nourrit et défend l’anémone. Nourrit avec le flot qu’il déplace et qui amène des nutriments avec lui, l’anémone se nourrit également des déjections du poisson clown.

La menace principale pour la population de poisson clown vient de l’homme. Si vous les touchez, ils perdent leur couche protectrice et peuvent se faire piquer par l’anémone. Plus de 50% des poissons clowns à vendre viennent du milieu naturel. Apres le film Némo, la population  a diminué de 75%. La plupart des récifs sur lesquels vous plongerez abritent une famille d’Aphiprion Bicinctus, qui est une espèce endémique de la mer rouge. Impressionnez vos amis plongeurs grâce à vos connaissances sur cette petite créature !