+20 69 3600 145 info@redseacollege.com

Ce groupe de prédateurs se trouvent souvent juste à l’extérieur de notre zone protégée, ou à la limite. De loin on peut se demander à quoi on a affaire, un poulpe ou une autre créature qui bouge sur le fond? On les voit toujours en groupe et en mouvement permanent, ils conservent leur forme de “pack” et semblent se disputer la position de leader.

eelfish 2

Le poisson chat rayé, comme son nom l’indique, fait partie de la grand famille des poissons chats, son nom latin est  Plotosus Lineatus. Si vous avez la chance de les apercevoir dans la baie alors vous pourrez dénombrer une centaine d’individus juvéniles. On ne voit ce comportement de meute uniquement chez les jeunes. Une fois adultes , ils deviennent essentiellement solitaires, mais peuvent être repérés par petits groupes  se reposant sur ​​un fond de sable.

Vous n’aviez jamais entendu parler de poisson chat en Mer Rouge? Il faut dire que cette espèce est la seule de la famille à vivre près du récif et en mer salée à plein temps, la plupart des autres espèces de poissons chats passe une partie de leur vie dans les estuaires d’eau douce ou des rivières.

Alors que les jeunes sont bigarrés, bandes blanches sur un fond marron avec des moustaches blanches (appelés barbillons, ils en ont 4 paires autour de la bouche), à mesure qu’ils vieillissent, ils deviennent un peu plus ternes en comparaison.

Les nageoires dorsale postérieure, caudale et anale sont réunies en une seule nageoire continue. L’extrémité caudale se termine en pointe.
Ce poisson peut atteindre 32 centimètres de long.

Il  possède trois éperons venimeux (un à l’avant de la nageoire dorsale et un à l’avant de chaque nageoire pectorale). Ceux-ci sont dentelés, coupants, et reliés à des glandes à venin. Ils sont de plus dissimulés sous la peau, qui sera transpercée en cas de piqûre. Chez le poisson-chat rayé, ce venin est sécrété en permanence. Ceci explique qu’un contact même léger avec ce poisson peut provoquer une envenimation conséquente. La piqûre est d’ordinaire extrêmement douloureuse, et peut provoquer une syncope chez le plongeur, et donc la noyade. Elle n’est que rarement mortelle, mais la douleur persiste plusieurs jours.

On ne le répétera jamais assez, en plongée, on ne touche à rien !

Pin It on Pinterest

Share This