+20 69 3600 145 info@redseacollege.com

La queue devant les toilettes après la plongée est en général assez longue, peu importe que vous ayez uriné plusieurs fois avant de plonger, moins d’une heure plus tard, la fin de la plongée est, pour beaucoup d’entre nous, une torture, on croise les jambes et on attend désespérément de pouvoir aller aux toilettes. Ce mois ci, nous avons demandé à nos docs préférés la raison de cette « incontinence » et surtout est ce qu’on peut faire quelque chose pour y remédier (de préférence pas la solution qui consiste à se soulager dans sa combinaison…)

Chaque fois que le corps entre dans un environnement plus froid que l’air, il est affecté par un phénomène connu, la diurèse d’immersion. Cela est provoqué par la constriction des vaisseaux sanguins vers les extrémités, ce qui veut dire, que les organes centraux (les poumons, le cœur..) reçoivent un afflux de sang plus important. Cet effet physiologique  est la méthode que l’organisme utilise pour protéger les organes vitaux  des dommages causés par une immersion volontaire ou accidentelle en eau froide. Les reins, responsables de la production d’urine, sont contrôlés par une hormone anti-diuretic (ADH) qui leur commande la fréquence de production.  Le grand volume de sang, mentionné plus haut, amène le corps à enregistrer une surcharge de liquide, commandant à l’ADH de stopper sa production. Les reins commencent alors à produire de l’urine pour permettre l’évacuation de ces surplus de fluide ; ce qui remplit la vessie et nous donne une grosse envie de faire pipi.

La meilleure façon de contrôler ce phénomène  est de réduire tous les diurétiques lorsque vous sortez en plongée. La caféine, est un puissant diurétique, aussi présent dans le thé, le café et le coca cola. Passer en mode décaféiné ou buvez plutôt de l’eau, vous permettra de réduire la fréquence de vos passages aux toilettes. En revanche, ce qui est très important est de continuer à s’hydrater abondamment avant de plonger. N’essayer pas de moins boire, pour moins uriner. La déshydratation est un facteur responsable important d’accident de décompression. Mieux vaut faire la queue devant les toilettes ou même uriner dans sa combinaison que de faire un accident de décompression !

 

 

PLONGER EN SECURITE

Dr Adel Taher & Dr. Ahmed Sakr, vos docs de plongée

Si vous avez des questions d’ordre médical, faites nous le savoir à l’adresse suivante jochen@redseacollege.com. Les questions les plus intéressantes seront traitées dans le numéro suivant.

Pin It on Pinterest

Share This