Imaginez la scène ; vous êtes avec votre groupe, tranquille, au niveau de la selle entre shark et yolanda, quand tout à coup, un groupe de kamikaze (KDC kamikaze Diving Center) débarque sans aucun contrôle de flottabilité, des nuages de sables, du corail cassé et des poissons affolés.

Vous résistez tant bien que mal à la tentation d’aller fermer leur bouteille et vous préférez vous en allez et passez le reste de votre plongée à surveillez d’un œil l’instructeur et les plongeurs de KDC…A sharm il y a des lignes directrices strictes concernant la conduite des opérateurs de plongée et de leur personnel. Des amendes ou des sanctions peuvent être prises à l’encontre de ceux qui ne respectent pas ces règles. A l’heure du numérique, vous aurez toujours dans votre groupe quelqu’un avec un appareil photo sous marin, une simple prise de vue permettant d’identifier la compagnie incriminée vous permettra de fournir des preuves des erreurs commises. Une fois qu’ils ont la preuve photographique, les autorités peuvent alors intervenir concrètement.

Les récifs sont globalement en baisse à ce jour, 27% déjà détruit et on s’attend à une destruction d’encore 32% pour les 30 prochaines années. Ils représentent des parties les plus vitales de l’éco système sous marin et sont à ce jour pourtant les plus menacés. Inscrivez vous pour le cours PADI Project Aware Reef Conservation (pour tous, plongeurs ou non plongeurs, quel que soit l’âge) et découvrez à quel point le corail est une espèce incroyable.

Red Sea Diving College dansera pour (et non pas sur) les récifs, le 29 avril. Nous organisons une collecte de fonds grâce à une soirée disco des années 70, sur la plage pour ramasser de l’argent pour le Project Aware PADI, c’est la journée de la Terre !

 

Pin It on Pinterest

Share This

Share this post with your friends!

Shares